USA : Une enseignante congédiée pour avoir retiré de force le voile d’une élève

Une étudiante de l’école secondaire de Lake Braddock affirme que son professeur a « arraché » son hijab mercredi.

Sur Twitter, l’étudiante a déclaré qu’elle avait une conversation avec un camarade de classe quand l’enseignante est apparemment venue derrière elle et a retiré le hijab. L’adolescent a ajouté que le professeur lui avait dit que ses cheveux étaient si beaux.

« Je me sentais tellement furieuse, bouleversée et surtout choquée parce qu’il me l’avait fait », at-elle tweeté.

la jeune fille musulmane, très affectée, peine à se remettre de ce terrible affront, tout comme ses parents consternés qui dénoncent une « agression qui n’aurait jamais dû se produire », l’avocat de l’établissement secondaire New Vision Academy Charter School tente de relativiser la gravité des faits. Selon lui, l’enseignante que tout accable n’aurait pas « vraiment enlevé de force le voile de son élève », mais lui aurait « simplement touché les cheveux ».

Cette version très édulcorée d’un abus de pouvoir caractérisé, qui a franchi la ligne jaune en donnant libre cours à ses pulsions islamophobes, est démentie par les preuves en image de l’incident. Des preuves fournies de surcroît par l’agresseuse en personne. Difficile de faire mieux en matière d’arroseur arrosé !

« La vidéo dépeint une agression criminelle, manifestement motivée par l’identité religieuse de l’étudiante, ce qui en fait un crime de haine possible », a déclaré le haut avocat du Conseil du contentieux, Gadeir Abbas, via un communiqué de presse.

« Nous appelons les autorités locales, chargées de l’application de la loi, à enquêter sur cet incident et à prendre les mesures nécessaires pour que la personne incriminée rende des comptes », a-t-il poursuivi, tandis que les associations musulmanes du comté sont unanimement atterrées par ce « manque cruel de sensibilité religieuse et culturelle » de la part d’un membre du corps enseignant.

L’école a répondu en disant que l’action de l’enseignant était inappropriée et inacceptable. En outre, l’enseignant a été mis en congé, selon les responsables de l’école.

Le FCPS a publié cette déclaration:

L’action de l’enseignant était inappropriée et inacceptable. L’administration de l’école s’est excusée auprès de l’élève et de sa famille. Le FCPS prend cet incident au sérieux, une enquête approfondie sur l’incident l’enseignant a été mis en congé.

Leave your vote

0 point
J'aime Je n'aime pas

Total votes: 0

J'aime: 0

J'aime pourcentage: 0.000000%

Je n'aime pas: 0

Je n'aime pas pourcentage: 0.000000%

Written by Rédaction Salam Alaikom

Salam Alaikom est un blog montréalais qui visent à briser les tabous liés à l'Islam et aux musulmans du Québec .Salam Alaikom surveille les faussetés sur l'Islam pour vous présenter : L'autre côté de la médaille.

Laisser un commentaire